MCA Finance - Société de gestion indépendante

Véolia -Suez mariage en vue ??? L’avis MCA FINANCE

Catégorie : Flash, Informations

Véolia et Suez, deux géants français de l’eau et de la propreté

Le 31 Aout, VEOLIA a fait une offre à ENGIE pour lui racheter 29.9% du capital de SUEZ à un prix de 15.5€, et en cas de succès faire ensuite une Offre Public d’Achat sur le reste des titres.

Cependant, SUEZ compte se battre pour que l’acquisition ne se réalise pas pour deux raisons. La première et principale crainte est le risque de casse sociale. La deuxième crainte n’est autre que financière.

Pour cela, SUEZ mène une campagne médiatique visant à décrédibiliser le projet. Elle va également proposer une contre-offre à ENGIE. En face, VEOLIA mène une campagne pour convaincre de la pertinence du projet. VEOLIA s’est engagée avec MERIDIAM (le fonds qui reprendrait l’activité Eaux de SUEZ) à préserver intégralement les emplois et à réinvestir dans la société.

L’Etat semble vouloir favoriser le dialogue et voir ce rachat d’un bon œil. En effet, ENGIE est détenue à hauteur de 23,6% par l’Etat. Or celui-ci a clairement affiché son intention de vendre cette participation pour récupérer des liquidités. La cession de SUEZ permettrait d’améliorer la valorisation d’ENGIE avec un impact significatif sur le cours de bourse.

 

 Qu’en pense MCA FINANCE :

L’offre de VEOLIA représente une prime de 27% sur le dernier cours côté de SUEZ avant l’offre. La moyenne des cours de SUEZ depuis 10 ans est de 13.5€ et une offre à 15.5€ sur SUEZ ne nous semble pas sous-valorisée dans la période actuelle, ayant en outre du sens industriellement parlant.

Une revue stratégique chez ENGIE liée à la vente de SUEZ serait, d’après notre analyse, créatrice de valeur pour l’actionnaire et témoignerait d’un changement d’état d’esprit du management, ce qui serait apprécié par le marché.

Cette Offre Public d’Achat serait positive pour VEOLIA compte-tenu des synergies attendues de l’ordre de 500M€ (300M€ de bonnes pratiques opérationnelles, 200M€ de synergies d’achat). Elle permettrait, d’après nos gérants, une relution du Bénéfice par Action de 50%.

amet, felis Aenean ante. justo id fringilla venenatis vulputate, Praesent tempus ut