MCA Finance - Société de gestion indépendante

Suspense, suspense pour l’AGE de Unibail-Rodamco Westfield !

Catégorie : Flash, Informations

Deux stratégies différentes pour UNIBAIL

A quelques jours de l’Assemblée Générale Exceptionnelle d’UNIBAIL-RODAMCO WESTFIELD (prévue le 10 novembre), le suspense reste à son comble ! Le combat mené par Leon Bressler et l’entrepreneur Xavier Niel emportera-t-il l’adhésion des autres actionnaires minoritaires ?

Rappelons les faits. Suite aux difficultés rencontrées par le groupe bousculé par la COVID-19 (l’entreprise est positionnée principalement sur les centres commerciaux), un plan stratégique d’économie de plus de 9Md€ avait été annoncé par le management au mois de septembre. On y retrouvait des cessions d’actifs à hauteur de 4Md€ (déjà réalisées pour 1Md€ depuis l’annonce), un dividende réduit pour les deux prochaines années et une augmentation de capital ultra dilutive de 3,5Md€. C’est bien entendu ce dernier point que les investisseurs n’ont pas apprécié, envoyant le titre sous les 30€ en bourse.

Le consortium mené par messieurs Bressler/Niel, détenant d’après nos dernières information 5% du capital, propose un projet alternatif : pas d’augmentation de capital (jugée non nécessaire) mais vente à moyen terme des centres commerciaux américains (acquis précédemment via WESTFIELD).  Le conseil de surveillance du groupe (URW) ne voit pas les choses de la même manière et se voit en total désaccord avec ce projet qui pour eux ajoute une incertitude et un risque supplémentaire (sans augmentation de capital, risque possible de dégradation de la note de crédit du groupe par exemple). Rappelons que la résolution proposant l’augmentation de capital devra être approuvée à la majorité des 2/3 pour pouvoir être appliquée. De quoi garder le suspense intact jusqu’au 10 novembre…

 

Ce qu’en pense MCA FINANCE :

« L’augmentation de capital serait bien entendu une très mauvaise nouvelle pour les actionnaires historiques car ultra dilutive. Est-elle indispensable ? Difficile de répondre à cette question au vu du peu de visibilité sur le plan sanitaire et sur l’évolution des habitudes de consommation de demain. Le groupe dispose de certaines liquidités de lignes de crédit non tirées lui permettant probablement de faire face à ses échéances à très court terme. Le timing de l’augmentation de capital est peut-être prématuré. Quoiqu’il en soit, un refus de cette résolution par plus d’un tiers des actionnaires serait un vrai désaveu pour la direction actuelle et modifierait profondément la stratégie du groupe à moyen terme. Une vraie victoire pour les actionnaires activistes de plus en plus nombreux sur les marchés financiers. Espérons qu’elle le soit aussi pour l’avenir d’Unibail-Rodamco Westfield ! »

leo diam justo non Praesent nec et,